Une petite partie de Tavli ?

backgammon

Le TAvli, ou POrtès, est aussi connu dans le reste du monde sous le nom de « Backgammon ».

Le Tavli, cela fait aussi partie de la culture grecque du quotidien.

POrtès signifie « portes ». C’est le nom donné à la formation constituée par deux pions placés l’un au dessus de l’autre.

En voici les règles du jeu expliquées le plus simplement possible. Peut-être y en a-t-il d’autres. Ce sont là les règles que l’on rencontre en général en Grèce, ou à Chypre, au kafénEIon ou à la tavErna :

Chaque joueur possède une couleur ; les pions sont toujours placés dans l’ordre de départ symétrique, figurant sur le dessin ci-dessus.

Le camp de chaque couleur se trouve dans la partie du jeu qui contient la rangée de 5 pions placée contre la barre centrale (ici sur le dessin, le camp de chacun se trouve à droite, en bas  à droite pour les noirs, en haut à droite pour les blancs).

Les camps se font face et l’on ne peut pas passer  directement de l’un à l’autre sans faire le tour du jeu. Pour cela, on tire les dés. Le but de la partie est de ramener tous les pions dans son camp puis, une fois qu’ils y sont tous, de les en enlever. Le premier qui a enlevé tous ses pions de son camp a gagné.

Dans tous les cas, au Tavli, deux chiffres identiques comptent double (ils sont donc joués quatre fois).

Lorsqu’on tombe sur un pion seul, on le sort du jeu ; le joueur dont le pion est sorti ne peut rejouer que si les dés lui permettent de trouver une place libre dans le camp adverse, ou une place sur laquelle il n’y a qu’un seul pion. Pour cela, il faut que le chiffre corresponde au numéro de la rangée disponible (s’il y a deux pions sur chaque rangée du camp adverse, on est donc totalement bloqué jusqu’à ce qu’une rangée soit libre ou occupée par un seul pion). Au cours du jeu, on essaye donc toujours d’éviter d’isoler ses pions.

Quand le joueur a ramené tous les pions dans son propre camp, il passe au ramassage. Il ne peut les ramasser que si les dés désignent une rangée sur laquelle se trouvent ses pions. Si le chiffre est plus fort que la rangée la plus avancée, cela compte pour cette rangée (exemple : si l’on tire un six et que le pion le plus éloigné est sur le 5, on sort ce pion). Au moment du ramassage, le numéro de rangée se compte à partir du bord extérieur de son camp (sur le dessin, c’est le bord droit).

Vous n’avez pas compris ?

Voici dans le détail des règles extraites du site http://backgammonfrance.fr, avec quelques modifications pour correspondre au jeu que les Grecs appellent POrtès. 

« 

DÉBUT DE LA PARTIE
Chaque joueur jette un dé. Celui qui obtient le chiffre le plus élevé commence la partie en utilisant la valeur des deux dés lancés. En cas d’égalité, on rejette les dés.

DÉPLACEMENT
Un joueur déplace son ou ses pions d’autant de cases qu’indiqué sur les deux dés et il doit jouer les deux dés si possible. L’un ou l’autre dé peut être joué en premier. Un pion peut se poser soit sur une case vide, soit sur une case contenant des pions de votre camp, soit sur une case contenant un seul pion adverse. Dans ce dernier cas, le pion du joueur remplace le pion adverse qui est fait prisonnier (on le place sur la barre). Il est donc interdit de déplacer un pion sur une case occupée par deux pions adverses ou plus.

DOUBLES
Quand un joueur obtient des chiffres identiques sur ses deux dés, il doit jouer deux fois son coup et peut donc faire 4 déplacements de pions de la même valeur (exemple : deux 3, donnent en fait quatre 3).

PASSE
Il est interdit de passer son tour si un mouvement est possible. Si jouer un pion avec un dé mène à l’impossibilité de jouer le deuxième dé alors qu’en jouant autrement il était possible de jouer les deux dés, le premier mouvement est invalide. Si le joueur ne peut jouer qu’un dé, il le joue et passe pour le dé suivant. Il passe pour les deux dés s’il n’existe aucun déplacement valide.

PIONS PRISONNIERS
Si un joueur a un ou plusieurs pions prisonniers, il doit les faire entrer en jeu avant de pouvoir déplacer tout autre pion. Pour cela, il les place sur une case accessible correspondant à la valeur d’un des dés. S’il ne peut faire entrer son ou ses pions, il doit passer. Par exemple, si bleu possède 2 pions sur les cases 6 et 5, rouge pourra faire entrer son pion prisonnier uniquement s’il lance un 1, 2, 3 ou 4. S’il lance 5 ou 6, il devra passer.

SORTIE DES PIONS
Quand tous les pions d’un joueur sont dans son camp, il doit les faire sortir en fonction des dés qu’il lance. »

Exemple : si le joueur obtient un 6 et un 2 aux dés, il retire le pion placé sur la ligne n° 6 puis celui placé sur la ligne numéro 2. Pour connaître le numéro d’une ligne, on compte les lignes en se basant sur le bord extérieur : ainsi sur le dessin, voici la numérotation des lignes :

– le joeur du bas va lire de gauche à droite : 6, 5, 4 , 3, 2, 1 puisque la numérotation part du bord.

– le joueur du haut va lire  de gauche à droite 1, 2, 3, 4, 5, 6.
Si vous tirez un chiffre que vous ne pouvez ni jouer ni enlever, vous devez retirer le pion du chiffre inférieur le plus proche : par exemple, si vous tirez un 3 alors que vous ne pouvez ni retirer ni jouer un 3, vous devez retirer le pion pion placé sur la ligne 2. En revanche si vous tirez un 3 et que vous n’avez pas de pion sur la ligne 3 mais que vous pouvez jouer un 3 il faut le jouer  (par exemple vous avez un pion sur la ligne 5, vous tirez un 3 alors qu’il n’y a pas de pion sur la ligne 3, vous devez jouer le pion en le plaçant sur la ligne 2 ; si vous avez un pion sur la ligne 3 mais que vous jouez le 3 plutôt que de retirer le pion, vous pouvez le faire également).

Les sites de tavli en ligne, pour jouer contre d’autres joueurs dans le monde  :

Non testés :

http://www.topgammon.com/
http://www.exares.gr/
http://www.tavliinfo.gr/

Testés :

www.flyordie.com
(backgammon) : un site bien conçu qui permet de jouer sans télécharger de logiciel, mais contrairement aux sites ci-dessus peu de joueurs grecs y accèdent.

Merci de signaler toute erreur, ou tout dysfonctionnement de lien.

philikibn

 
 
 
 
 
 
Droits d’auteur :
Si vous souhaitez citer ce billet paru sur le blog philiki.org (philiki.wordpress.com), ou en reproduire le contenu, merci d’en contacter l’auteur via les commentaires, pour autorisation (ces commentaires ne seront pas vus du public). Merci de respecter le travail des autres.
Si au contraire malgré notre vigilance, vous estimez qu’un billet reproduisant votre travail a excédé sans votre autorisation le droit de citation ou de reproduction pour information prévu par la Loi française, merci également de nous contacter pour retrait.
Publicités
Publié dans κ / Loisirs Ελεύθερος χρόνος

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


< radios de Grèce & de Chypre

< TV : Chypre, Dodécanèse, Crète

Articles récents
%d blogueurs aiment cette page :