Chansons et contes populaires en dialectes grecs d’Italie (m. à j.) – Τραγούδια και παραμύθια στις Ελληνικές διαλέκτους της Ιταλίας

Deux chansons en gréco-calabrais. Extraites du recueil

Deux chansons en grec du Salento. Elles sont extraites du recueil « Chansons et contes populaires de la Calabre » d’Emile Legrand mais viennent en fait des Pouilles. – un clic pour agrandir

Deux chansons en gréco-calabrais. Extraites du recueil

La traduction d’Emile Legrand.  « Chansons et contes populaires de la Calabre », Paris, 1870 – un clic pour agrandir.

En 1870, l’helléniste Emile Legrand faisait paraître un recueil intitulé « Chansons et contes populaires de la Calabre » – grâce à Giuseppe De Pascalis nous nous sommes rendus compte que le titre était trompeur, car les chansons qui y sont présentées sont en dialecte grec des Pouilles.

Ces chansons sont écrites avec l’alphabet latin – elles sont désormais disponibles sur Internet et téléchargeables via google books (libres de droits). Pour l’origine précise de ces chants, village par village, voir  « Studi sui dialetti greci della terra d’Otranto » de Giuseppe Morosi.

En ce début de 21ème siècle, deux dialectes grecs subsistent encore de façon très minoritaire dans le sud de l’Italie – une grammaire de ces dialectes est disponible sur le site Greco Sud Italia.

Les deux isolats linguistiques grecs en Italie.

Les deux isolats linguistiques grecs en Italie. En Calabre, et dans les Pouilles.

Au fil du temps ces deux dialectes ont été très influencés par l’italien et sont malheureusement en voie de disparition.

Mais certains semblent déterminés à conserver la flamme.

En Calabre, c’est dans la province de Reggio qu’on peut encore entendre quelques locuteurs du gréco-calabrais, ou Grécanico, qui était parlé dans tout le sud de cette région jusqu’aux 15ème-16ème siècle – voir www.grecanica.com, www.grecanica.it, www.galareagrecanica.it. Une étude précise de ce dialecte a été publiée dès 1880 en italien (« Il dialetto greco-calabro di Bova », Astorre Pellegrini, éd. Ermanno Loescher, 1880 – libre de droits cet ouvrage est trouvable sur internet).

Diffusion du dialecte gréco-calabrais – Image wiki media

Dans les Pouilles, c’est au sud, dans le talon de la botte italienne, que quelques habitants parlent encore le « Griko », dans la province de Lecce, dans onze villages du Salento. Dont le village de Calimera – « Καλημέρα », « Bonjour ».

Ces villages se sont regroupés au sein d’une communauté de communes sous le nom de « Grecia Salentina », et semblent pouvoir compter sur l’engagement de militants très actifs, y compris sur Internet (voir le site de la communauté de communes www.greciasalentina.gov.it, et les sites grikamilume.blogspot.fr, www.e-griko.eu, www.glossagrika.it, « la lingua grika di Sternatia »www.enosi-griko.org). Nombre de ces militants semblent estimer que parler de dialecte est minoratif et préférer les termes « langue grecque » à ceux de « dialecte grec ».

L’association « Grika Milume » (« Nous parlons grec ») publie un périodique intitulé « i spitta » (« l’étincelle, en grec standard « i spitha » « η σπίθα »).

L'association

L’association « Grika Milume » publie un périodique intitulé « i spitta »

Un texte en Griko du Salento (« e » se prononce « é », « su » se prononce « sou » et « ce » se prononce grosse modo  « djé ») et sa traduction en substance – d’après le site  Rize Grike  :

– Isela na su pò – Je voulais te dire

(en grec standard  « Ithela na sou po » « ΄Ηθελα να σου πω »).

ìsela na su pò ce e’ mmu bastèi Je voulais te dire et je n’en suis pas capable

na pài n’is pì tti mana-su d’aller dire à ta mère

na pài n’is pì tti mana-su na se rmasi d’aller dire à ta mère de te marier

Le mot qui signifie « et » (« kai », « και ») s’écrit « ce » et se prononce « djé » en grec du Salento, ce qui rappelle le grec crétois ou le grec chypriote.

La poésie populaire en dialecte grec du sud de l’Italie continue d’intéresser les passionnés et les chercheurs (pour une étude récente : « Il dialetto greco salentino nelle poesie locali: testi, note grammaticali – Vocabolario etimologico » de Stephanos Lambrinos Amaltea edizioni, Le Castrignano dei Greci, 2001).

Les hellénophones reconnaîtront également des titres en grec parmi les morceaux du groupe Canzoniere Grecanico Salentino – comme « E chorà tu anemu », « le pays du vent » ou la chanson « itela », « je voulais », dans l’album Pizzica Indiavolatta. Ou du groupe Arakne Mediterranea (« Sto corafaci-su »). Un groupe de Grecs de Grèce, « Encardia » se consacre également aux traditions musicales du Salento.

Le groupe Canzoniere Grekaniko Salentino compte plusieurs chansons en dialecte grec du Salento dans son répertoire.

De même que le groupe Arakne Mediterranea.

Et le groupe grec de Grèce Encardia.

Et le groupe grec de Grèce Encardia.

Certains se demandent si ces grécophones sont des descendants des Grecs installés en Italie du Sud dans l’antiquité, bâtisseurs de la « Grande Grèce », ou à l’époque de l’Empire romain d’orient (« Empire byzantin »), ou encore s’ils sont venus au Moyen Age, fuyant la conquête ottomane, ou tout cela à la fois.

En 1935, l’écrivain et poète Domenicano Tondi, originaire du Salento, écrivait: «(…) depuis trois mille ans nous sommes en Italie… nous parlons grec, pas parce que nous sommes des étrangers, mais parce que nous sommes les habitants les plus anciens du lieu. » (Domenicano Tondi, « Glossa. La lingua greca del Salento », Ed. Cretesi, Noci 1935).

Merci à Giuseppe De Pascalis  pour son aide précieuse

PL

Droits d’auteur :
Si vous souhaitez citer ce billet paru sur le blog philiki.org (philiki.wordpress.com), ou en reproduire le contenu, merci d’en contacter l’auteur via les commentaires, pour autorisation (ces commentaires ne seront pas vus du public). Merci de respecter le travail des autres.
Si au contraire malgré notre vigilance, vous estimez qu’un billet reproduisant votre travail a excédé sans votre autorisation le droit de citation ou de reproduction pour information prévu par la Loi française, merci également de nous contacter pour retrait.
Publicités
Publié dans α / Littérature / Textes Λογοτεχνία / Κείμενα, δ / Musique Μουσική, ζ / Langues - Dialectes grecs & Grecs du Monde Γλώσσα - Ελληνικές διάλεκτοι & Έλληνες του Κόσμου
One comment on “Chansons et contes populaires en dialectes grecs d’Italie (m. à j.) – Τραγούδια και παραμύθια στις Ελληνικές διαλέκτους της Ιταλίας
  1. Jean-Pierre dit :

    Merci d’enrichir ainsi Philiki avec des contributions aussi variées . A quand une rencontre poétique, musicale ou culinaire sur Pau ?
    Φιλικά
    Jean-Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


< radios de Grèce & de Chypre

< TV : Chypre, Dodécanèse, Crète

Articles récents
%d blogueurs aiment cette page :